Data Museum

Musée : comment valoriser vos données

MUSÉES : comment valoriser vos données

Le programme de fidélité du Musée d'art de Dallas : une révolution

Nous vous proposons cette traduction française de l’article original du German Kultur Management Network Mahazin de Mars 2015 [1] 

En 2013, le Dallas Museum of Art (DMA) a lancé un programme de fidélité innovant nommé DMA Friends (littéralement Les Amis du DMA). Cette initiative vise à améliorer la compréhension des comportements individuels de leurs visiteurs. Sa particularité innovante ? le programme est totalement gratuit. C’est le premier programme gratuit d’adhésion à un musée aux États-Unis.

Le Musée d’Art de Dallas s’engage à mieux connaître ses visiteurs et à approfondir le lien du public avec ses œuvres présentées en galeries permanentes comme temporaires. Depuis plus de 10 ans, le musée conduit des recherches en utilisant divers outils d’évaluation pour mieux comprendre les préférences, les comportements et ce qui suscite la curiosité de leurs publics. Grâce à cette connaissance accrue, les musées acquièrent un savoir-faire précieux dans l’entretien des relations entre les visiteurs, les œuvres et les lieux de visite.

Visiteurs du Dallas Museum of Art souscrivant au programme DMA Friends

Sur place, les visiteurs sont invités à s’inscrire au programme DMA Friends, qui fonctionne sur une plateforme numérique flexible. Une fois inscrits, les adhérents choisissent de renseigner au musée l’heure et leur parcours de visite, via des bornes placées dans un kiosque ou bien des codes placés dans les galeries à envoyer par SMS. Depuis le lancement du programme, plus de 93.000 visiteurs se sont inscrits en tant que DMA Friends, et 95,4% d’entre eux se sont identifiés comme membres à part entière du musée.

En tant que plateforme d’engagement digitale, DMA Friends est un outil qui valorise et encourage la relation des visiteurs avec l’Art. C’est également un outil d’étude des publics, qui fournit au personnel du musée une quantité très importante de data quantitatives individualisées. Ces données améliorent notre compréhension des visiteurs et leurs principaux itinéraires de visite ; qu’ils soient rares, fréquents, éparpillés ou concentrés. Le personnel peut être conscient du comportement de chaque visiteur, mais peut aussi regrouper les visiteurs dans des communautés d’intérêts, telles que des familles, profils créatifs, etc. Le personnel du musée utilise les données de DMA Friends pour personnaliser les communications et surveiller le succès relatif des programmes d’éducation et autres expériences proposées par le musée. Les statistiques issues des données permettent la prise de décision concernant l’efficacité des programmes permettant de renforcer l’engagement des publics.

interface DMA Friends
La page d'accueil de DMA Friends : gamification des visites avec un système de badges

Quel est l’intérêt de mettre en place un programme gratuit comme celui du Musée d’Art de Dallas ?

Le DMA s’appuie principalement sur le postulat suivant : une participation accrue entraîne un engagement plus profond et un impact transformateur. Longtemps, le critère de jugement d’une action se résumait à une mesure de la fréquentation globale. A l’inverse, se concentrer sur la fidélité est un pas en avant vers une mesure d’impact plus significative, car elle étoffe davantage l’histoire des visites et des visiteurs, en s’efforçant de saisir les nuances d’engagement en fonction de divers facteurs. Deux ans après le lancement du programme Friends, on observe qu’environ 12% des visiteurs sont allés plusieurs fois au musée durant cette période, avec une récurrence de 2 à plus de 100 visites distinctes. Alors que le DMA continue d’étudier l’affluence et l’engagement des visiteurs, le personnel reconnaît le besoin d’associer des méthodes efficaces et continues de collecte de données qualitatives aux informations quantitatives collectées par le programme DMA Friends. Le musée explore actuellement les moyens de réconcilier les deux sources.

data article

Les data socio-démographiques sur les publics, une mesure additionnelle qui intéresse le Musée de Dallas, sont surveillées via le programme Friends et mises en perspective avec les données démographiques de la région de Dallas – Fort Worth. Au cours de l’inscription au programme, les Friends ont la possibilité de renseigner leur code postal. Cette donnée est ensuite extraite dans un outil de cartographie en temps réel pouvant représenter le nombre de Friends pour chaque localité, ainsi que des statistiques de population croisées avec des informations du recensement américain de 2010. Cette carte donne un aperçu des zones de la ville où le DMA est présent ou non. Alors que la carte met en valeur les localités où le DMA dispose d’une grande concentration d’adhérents, elle souligne également les potentiels et opportunités dans les endroits où peu de Friends vivent. Le personnel a entamé une enquête sur deux codes postaux mal desservis à proximité du Musée. L’objectif est à la fois d’explorer et renforcer les relations existantes entre le Musée et la communauté dans ces aires urbaines, tout en créant de nouvelles connexions.

1/ Ceci est une traduction française issue de l’article original du German Kultur Management Network Mahazin de Mars 2015

2/ Pour aller plus loin sur les études comportementales des audiences du DMA : Museum and the Web study.

3/ Vous représentez un musée ? Apprenez à valoriser vos data grâce au CRM Arenametrix dédié aux Musées.

Partagez cet article avec vos amis !

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
No Comments

Votre avis...