Les bonnes pratiques pour commercialiser sa e-boutique

Les bonnes pratiques pour commercialiser sa e-boutique

De plus en plus d’acheteurs utilisent plusieurs canaux pour réaliser leurs achats (magasin, boutique en ligne, réseaux sociaux). Il est donc important de réfléchir à une stratégie pour que ces divers canaux soient complémentaires. Les expériences d’achat en ligne sont différentes de celles en magasin, les conseillers de ventes ne sont pas présents mais ce n’est pas pour autant qu’il n’est pas possible d’accompagner les clients.

Nous allons dans l’article qui suit nous concentrer sur la boutique en ligne et les bonnes pratiques pour booster les ventes :

  • Définissez votre audience cible
  • Délivrez une expérience fluide, intuitive et mobile
  • Mettez en place les actions pour accompagner et rassurer les clients.
  • Quelques outils pour améliorer la conversion

Définissez votre audience cible

La première étape est naturellement d’étudier votre marque. Quelles sont ses missions et valeurs ? A qui s’adresse-t-elle et sur quel ton ? Quelles sont les caractéristiques socio-démographiques de vos acheteurs et prospects ? Ces informations vont permettre d’identifier plus précisément votre cible et comprendre les raisons qui les poussent à acheter chez vous. Sur le terrain vous disposez de moyens humains pour obtenir ces données précieuses. Pour approfondir et centraliser cette connaissance, il est important de mettre en place une stratégie CRM pour stocker et récolter la donnée.

Grâce à cette connaissance du public, vous pouvez commencer à élaborer votre stratégie et un parcours d’achat pour vos prospects. Il est probable que vous ayez plusieurs profils type de client, cela n’empêche pas d’adapter votre boutique en ligne à votre cible globale.

Délivrez une expérience fluide, intuitive et mobile

Cela peut paraître surprenant mais un site “wahou!” peut distraire les internautes et les détourner de leur objectif principal. Oubliez les sites trop complexes avec des encarts vidéo et autres features. Les utilisateurs sont déjà sur votre site, il faut garder à l’esprit l’objectif de conversion. Gardez vos idées créatives pour vos actions et activations marketing qui ont pour objectifs d’attirer les potentiels acheteurs. Misez sur la simplicité et la mise en valeur de vos offres.

Au-delà de l’esthétique, la fluidité de votre e-boutique est primordiale! Amazon a découvert que 100 milliseconde de chargement supplémentaire lui faire perdre 1% de ses ventes. Il est estimé qu’un temps de chargement acceptable est 2 secondes et qu’après ce délai de plus en plus de visiteurs quittent la page internet qu’ils sont en train de consulter. Une bonne boutique en ligne commence donc par une solide infrastructure informatique.

En effet, le web regorge d’une multitude de sites qui peuvent offrir sensiblement les mêmes produits. Il est impératif qu’une fois arrivés sur votre e-boutique les internautes y restent. Pour cela il faut qu’ils puissent trouver les informations qu’ils cherchent rapidement et sans efforts. Idéalement, chaque information doit être accessible en 3 clics maximum. Votre site doit donc être construit de façon intuitive. Les utilisateurs d’internet sont habitués à ce que les éléments des sites web soient disposés dans un certain ordre. Ils chercheront naturellement à les retrouver à certains endroits. Voici quelques exemples simples pour commencer:

  • Le bouton permettant de revenir à la page d’accueil (home button) est généralement tout en haut à gauche des pages et est souvent symbolisé par le logo de votre marque

     

  • Les informations contacts se situent la plupart du temps en bas de page

     

  • Vos catégories de produit les plus importantes doivent apparaître en premier dans le menu

     

  • Offrez des outils de tri sur vos pages de catalogue produit (du + au – cher, les meilleures notes, les nouveautés, les réductions, les couleurs et tailles disponibles etc.)

  • Proposez un barre de recherche pour que les utilisateurs puissent trouver rapidement ce qu’ils cherchent

Pensez au mobile !
55,35% c’est la part du trafic internet provenant des mobiles au second semestre 2021. Les achats en ligne via les téléphones sont en augmentation constante et sont notamment poussés par les achats à travers les réseaux sociaux. Vous ne pouvez pas négliger cela. Ce n’est pas parce que vous avez créé une bonne expérience utilisateur sur ordinateur que celle-ci est adaptée au mobile. Le processus d’achat n’est pas le même. Analysez votre taux de conversion mobile avec google analytics, vous vous rendrez probablement compte que celui-ci est bien plus bas que sur ordinateur. Il ne faut pas seulement se contenter d’un thème responsive pour le mobile mais construire un parcours dédié en prenant en compte l’usage et les contraintes liées.

  • Les liens et boutons doivent être adaptés

  • Offrez la possibilité de zoomer (40% des sites ne le font pas)

  • N’affichez que les pages essentielles pour réduire les temps de chargement

  • Mettez en place des raccourcis pour éviter de faire scroller les utilisateurs trop longtemps

Mettez en place les actions pour accompagner et rassurer les clients

A contrario d’un achat en magasin, les expériences d’achat en ligne ne permettent pas un support humain direct et l’essayage des produits que vous offrez. Pour compenser cela et améliorer votre conversion, vos principales tâches vont être d’établir une relation de confiance avec les potentiels acheteurs. Les utilisateurs doivent donc se sentir guidés et disposer d’éléments rassurant comme les avis d’utilisateurs.

En effet, ceux-ci offrent un retour transparent sur les produits. Il est aussi important d’afficher l’ensemble des avis qu’ils soient positifs ou négatifs, mais surtout d’apporter une réponse pour chaque avis négatif. Cela montrera que vous êtes à l’écoute et proposez des solutions rapides en cas de soucis. Pensez aussi à bien afficher le numéro de votre service client.

Le moment où les utilisateurs atteignent un seuil de stress maximal est lors de la validation de leur commande. La solution est de mettre en place un tunnel de commande (checkout) rassurant. Il faut donc leur éviter toute mauvaise surprise qui pourrait les faire fuir et abandonner leur processus d’achat.

Vous pouvez vous inspirer des éléments du zoning ci-dessous :

  • Page panier
    • Call to action (Valider mon panier, Valider ma commande etc..) 
    • Transparence sur les frais de port 
    • Zone dédiée aux codespromotionnels 
    • Modes de paiements acceptés (CB, Paypal, Chèques, etc.) 
  • Options de livraison
    • Indiquer les frais de ports selon les différentes méthodes 
    • Indiquer la date estimée de livraison 
    • Offrir la possibilité de suivre l’acheminement de la commande 
  • Page post-achat
    • Récapitulatif de la commande et de la livraison 
    • Message de remerciement personnalisé

Quelques outils pour améliorer la conversion

Comme nous l’avons mentionné précédemment l’objectif n’est pas de distraire le potentiel acheteurs mais de l’accompagner jusqu’à la conversion. Voici quelques outils qui permettent d’améliorer celle-ci.

La réalité augmentée
Elle permet aux prospects d’examiner les produits et de se projeter dans un contexte d’utilisation souhaité. C’est une fonctionnalité très appréciée étant donné que les internautes ne peuvent pas toucher, voir et essayer vos produits.

Le chatbot
On en croise de plus en plus fréquemment sur internet. Cet outil permet aux clients de poser une question et d’être rapidement redirigé vers soit la ressource adaptée, soit le service client. Il est prouvé qu’un utilisateur qui a utilisé le chatbot à une plus grande probabilité de convertir son achat.

L’email de panier abandonné Plusieurs raisons peuvent expliquer l’abandon d’un panier en cours. Les relances permettent de réactiver le processus de conversion. Il est évident que cette solution nécessite de posséder l’adresse email de l’utilisateur et de pouvoir l’identifier. Vous pouvez en savoir plus en consultant notre articleConvaincre les spectateurs indécis grâce aux relances de paniers abandonnés Pour aller plus loin, vous pouvez prolonger votre relation avec le client en lui envoyant des emails présentant une sélection de produits basés sur ses achats passés et intérêts. Il se sentira compris et vous fera confiance par la suite pour lui proposer des offres qui lui correspondent. C’est possible grâce à la centralisation de ses données comportementales et d’achat au sein d’une plateforme CRM. Arenametrix permet de récolter cette connaissance et directement l’activer via l’envoi d’emails et de SMS personnalisés.
Pierre_Gautier

Pierre Gautier

Vous souhaitez réaliser le diagnostic data & CRM de votre organisation ? Profitez de 30 minutes de conseil offertes en réservant votre créneau.

Retrouvez davantage de Références ici !

Partagez cet article avec vos amis !

Pour aller plus loin sur notre blog data & divertissement :

spectacle vivant 2021

Le Spectacle Vivant en 2021

Le cabinet GECE en collaboration avec Arenametrix présentera les résultats de son enquête réalisée début mars auprès de 4000 français.

Théâtre Richard Rodgers

Hamilton, la comédie musicale de tous les records

Le 3 juillet dernier, la plateforme de streaming Disney + lançait le programme Hamilton auprès de l’ensemble de ses abonnés. Sans précédent, la chaîne de divertissement intégrait alors pour la première fois à son offre une captation de spectacle vivant (un musical de Broadway) une comédie musicale basée sur la vie de l’un des pères fondateurs des Etats-Unis d’Amérique a-t-elle réussi un tel exploit après avoir généré en cinq années d’exploitation près d’un milliard de dollars de billetterie ? En combinant de manière assez spectaculaire la création d’un spectacle dans l’ère du temps et une stratégie marketing innovante fortement influencée par le storytelling et l’inclusion.

No Comments

Post A Comment