Le digital au service du spectacle vivant | Le Zoom digital – Podcast #6

Le digital au service du spectacle vivant | Le Zoom digital – Podcast #6

podcast Zoom Digital - avignon rectangle

Pour cet épisode, nous basculons dans le monde du théâtre : à l’été 2019, le Zoom Digital se rend sur le Festival d’Avignon, pour échanger sur le spectacle vivant et ses publics.

Le digital au service de la culture, c’est Clémence Mayolle de Pack et Kévin Vitoz d’Arenametrix qui nous en parlent !

Vous pouvez écouter sur Spotify, Deezer, Apple et Google Podcast le podcast de cette discussion, dont les thèmes abordés sont résumés ci-dessous.

00’40 – Présentation de Clémence Mayolle, co-fondatrice de Pack, cabinet de conseil innovant en stratégies digitales. « Par passion, nous travaillons dans le secteur culturel. » Ainsi que Kévin Vitoz, fondateur d’Arenametrix – plateforme d’utilisation des données à destination des structures du spectacle vivant : « Notre objectif : faciliter la vie des théâtres, musées & festivals dans l’exploitation des données des publics. »

kevin clemence conference

01’30 Kévin Vitoz : On vient apporter sur le marché une solution très simple et très efficace, qui a fait ses preuves pour de nombreuses structures du spectacle vivant, de toutes taille. Avec un souci de facilité, parce qu’on sait que les équipes opérationnelles sont réduites et débordées. On vient casser toutes les barrières pour que le marketing et la communication deviennent une facilité pour les acteurs du spectacle vivant. Le marketing, c’est créer une relation avec le public grâce au digital. Le contenu est primordial ! On est loin des visions mercantiles et business du marketing.

02’40 – Clémence Mayolle : on doit définir des stratégies marketing qui servent la culture, en les faisant se marier autour d’un projet artistique qu’on ne maîtrise pas. Ça demande une grande flexibilité et une certaine expérience !

05’40 KV : On vend de l’émotion ! il ne faut pas reproduire ce qui se fait à grande échelle. Le marketing, ce n’est pas de l’overdose ou de l’intrusion : c’est du dosage de précision d’un contenu travaillé, créer de l’échange, une vraie relation avec le public. On peut prendre l’exemple de Disney, qui parvient à rassembler toutes les générations autour d’une émotion.

08’30 CM : On fait un long travail sur la stratégie de ciblage qui accompagne chaque spectacle : qui sont mes potentiels spectateurs ? A partir de cette étude, on va piocher dans une boîte à outils, dont Arenametrix, pour toucher les bons publics via le bon canal.

11’50 KV : Le but de cette démarche, c’est qu’on sera capables de planifier différents scénarios de remplissage d’un spectacle – et savoir exactement comment réagir en fonction des événements.

12’40 – CM : Ça demande du temps d’apprentissage et d’initialisation, mais ça représente un gain d’efficacité conséquent pour les saisons suivantes.

13’50 – KV : Gain de temps également dans la manipulation des outils : grâce aux outils innovants, on s’affranchit des listes Excel et des manipulations chronophages.

15’50 – CM : Il est important de respecter le « cycle de vie » du spectateur : acquisition, fidélisation ou rétention.

20’30 – CM & KV : focus sur la collecte de données. Problème des revendeurs billetterie (Fnac, billetreduc…) qui gardent les données. Augmenter la part de ventes directes est clef pour des théâtres de taille moyenne : permet une fidélisation à long terme.

25’40 – CM : focus sur les pixels, outils qui permettent de recibler des visiteurs sans avoir leur adresse mail. On peut gérer la « pression marketing » pour ne pas être oppressant.

36’50Attirer de nouveaux publics : typologie selon catégories d’âge. Fidéliser des publics grâce au ciblage ; quid des différentes tarifications publics ?

27’40 – KV : comparaison tracts / actions marketing, diversification des actions de communication avec traçabilité.

Or subscribe with your favorite app by using the address below

Partagez cet article avec vos amis !

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter

Retrouvez tous nos numéros :

Pour aller plus loin sur notre blog data & divertissement :

6 Comments

Votre avis...