Musées et numérique

Musées : innovez grâce au numérique pour trouver de nouvelles sources de revenus.

Le numérique,
nouvelle source de revenuS pour les musées !

Cette semaine, au Royaume-Uni, le ministre de la culture, Oliver Dowden, aurait dit aux directeurs de musées de se concentrer davantage sur les aspects commerciaux, en leur suggérant notamment de monétiser leurs sites web. Même sans cette intervention extérieure, il est clair que les musées cherchent à augmenter leurs revenus. Un directeur de musée a récemment demandé combien d’argent sa structure pourrait tirer des publicités sur YouTube (réponse : ”Pas beaucoup.”).

Les musées disposent de possibilités considérables pour repenser leurs activités existantes et générer plus de revenus s’ils tirent parti du numérique.

Repenser l'adhésion

L’adhésion est une chose importante de nos jours, de Netflix à Spotify, tout le monde a des abonnements mensuels. Il existe même des abonnement mensuels pour les chaussettes !

Les musées ont des programmes d’adhésion depuis des années, mais ces derniers se limitent à la visite d’une unique institution. Pour une personne vivant dans les régions sauvages du nord de l’Angleterre, une adhésion de 90 £ au Tate Modern ne peut être adaptée puisque cette personne se rend que peu souvent à Londres. Bien sûr, avec près de 9 millions de Londoniens, le Tate Modern n’a peut-être pas à se préoccuper du reste du Royaume-Uni. Néanmoins, en tant que musée au rayonnement international, ils ratent une occasion. Et cela ne concerne pas seulement le nord de l’Angleterre, la bonne offre pourrait attirer un grand nombre d’adhérents venant du monde entier.

Une des solutions consiste en une adhésion numérique qui permettrait aux membres de se connecter et de voir des contenus exclusifs : interviews, films, visites de conservateurs et cadeaux.

Le Brooklyn Museum avait une adhésion numérique il y a dix ans et l’un des avantages était une gravure d’artiste exclusive. Ça, c’est un contenu qui vaut l’abonnement.

Patreon, le site web qui aide les créateurs à gagner de l’argent grâce aux micropaiements des membres, offre d’autres exemples intéressants. Par exemple, le photographe de l’espace Andrew McCarthy fait payer ses fans 6 dollars par mois pour des fonds d’écran exclusifs de ses photos incroyables. 

Repenser les adhésions pour l’ère numérique est une opportunité énorme pour le secteur. 

Voyages scolaires

À quoi ressembleront les voyages scolaires l’année prochaine ? ils seront pratiquement inexistants en raison de préoccupations liées à la santé et à la sécurité. Nous avons assisté à de nombreux licenciements dans les services éducatifs des musées, probablement dû au fait que les musées pensent que les revenus provenant des écoles vont grandement diminuer.

 

Il y a une énorme opportunité à repenser les voyages scolaires en utilisant les outils numériques. Comment transposer l’expérience du musée dans la salle de classe ou à la maison ? Est-ce avec des boîtes d’objets, la réalité virtuelle, l’impression 3D, le cinéma, l’audio ou les jeux ?

Les robots de téléprésence que les enfants peuvent contrôler à distance sont-ils la réponse ? Le musée Van Abbemuseum les proposait avant la crise au prix de 40 euros pour une visite guidée.

Quelles activités en classe ayant suffisamment de valeur pour que les parents soient prêts à payer pour que leurs enfants y participent, les musées peuvent-ils créer ?

 

Cours en ligne

L’apprentissage en ligne est un réel business, avec plus de 100 000 cours disponibles sur l’un des plus grands sites de cours en ligne. 

Quelles connaissances avez-vous dans votre organisation qui pourraient être transformées en cours ? La National Gallery de Londres propose une série de cours sur l’histoire de l’art. Un cours de 70 minutes sur Zoom, qui explore les chefs-d’œuvre de la peinture du Moyen Âge et du début de la Renaissance, coûte 75£.

Le public de ces cours numériques est mondial, ce qui fait qu’un cours de niche peut fonctionner. Si votre musée compte l’un des plus grands spécialistes des premières locomotives, il y aura suffisamment d’amateurs de trains pour le vendre plusieurs fois.

Une fois qu’un cours a été créé, vous pourrez utiliser une plateforme de cours en ligne comme Podia pour tout automatiser. Le plus grand défi des musées qui produisent des cours en ligne est probablement leur commercialisation. Comment trouver votre public 

Cours en ligne

Les musées sont plus que jamais sous pression pour générer des revenus en ligne. Néanmoins, ils disposent des possibilités intéressantes pour gagner de l’argent et garder le personnel clé (comme les éducateurs) pendant cette période difficile.

Les entreprises commerciales ont elles aussi un rôle à jouer et pourraient combler certaines lacunes des musées pour faire de ces idées une réalité. Par exemple, une entreprise d’audioguides pourrait réfléchir à comment faire sortir ces histoires du musée et les diffuser dans les salles de classe.

N’hésitez pas à contacter notre service chargé d’accompagnement pour toute demande d’aide ou besoin de conseils en communication  ! 

Partagez cet article avec vos amis !

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter

Pour aller plus loin sur notre blog data & divertissement :

No Comments

Votre avis...