Théâtre

Théâtres et opéras : fin de la distanciation physique, une fausse bonne nouvelle ?

PORT DU MASQUE OBLIGATOIRE
ET FIN DE
DISTANCIATION PHYSIQUE

Mercredi 26 août, les annonces du Premier Ministre et du Ministre de la Culture rendaient le port du masque obligatoire dans les salles et mettaient fin à la distanciation physique hormis en zone rouge. Des annonces positives, mais qui soulèvent questions et inquiétudes.

Des ventes qui restent contraintes

Les salles situées en zones oranges ou vertes craignant que leur département passe en zone rouge ne sont pas à même de vendre la totalité des places disponibles. En effet, dans ce scénario, les salles se verraient contraintes d’effectuer une série d’annulations qui les placerait dans une situation délicate vis-à-vis de leurs spectateurs.

Matthieu Rietzler, Directeur de l’Opéra de Rennes, qui travaille avec Arenametrix sur ses campagnes de communication, déclare et tempère la situation : “La période a été trop difficile pour qu’on ne se réjouisse pas des bonnes nouvelles, même si cela pose encore des difficultés dans la gestion de la salle. Nous allons arbitrer, ajuster, manier les jauges avec prudence : en dépassant la demi-jauge tout en conservant une soupape pour adapter le cas échéant.”

Les inquiétudes sont d’autant plus grandes que les municipalités peuvent, elles aussi, choisir de renforcer le protocole. 

Malgré des ventes de billets contraintes, les annonces gouvernementales vont dans le bon sens.

Des artistes masqués ?

Le protocole pour les artistes n’étant pas encore clarifié, il est légitime de se demander si ceux-ci doivent porter un masque sur scène. Impossible pour certains comme les instrumentistes à vent, Matthieu Rietzler demande des directives similaires à celles appliquées pour les équipes sportives pour que les artistes puissent proposer des spectacles dans de bonnes conditions. 

Versailles a choisi de prendre la température des artistes et du public, leurs concerts et récitals pouvant avoir lieu plusieurs fois par jour, un délai de 48h pour obtenir les résultats d’un test n’est pas envisageable.

Un public au rendez-vous

Une autre inquiétude réside dans l’attitude des spectateurs. Seront-ils découragés par ces mesures? Le Premier Ministre explique que “vivre avec le virus, c’est aussi se cultiver avec le virus”, que nous pouvons interpréter ici comme une invitation à retourner au théâtre et à l’opéra

Le bilan de l’été est source d’encouragement. En effet, pour un grand nombre de salles, les chiffres sont bons. C’est le cas de l’Orchestre de Paris qui a vendu 1200 places de concert en 24h, preuve de l’engagement de son public. 


N’hésitez pas à contacter notre service chargé d’accompagnement pour toute demande d’aide ou besoin de conseils en communication  ! 

Partagez cet article avec vos amis !

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter

Pour aller plus loin sur notre blog data & divertissement :

Réussir sa campagne d'abonnement

Les 4 stratégies qui fonctionnent pour une campagne d’abonnement

Réussir sa campagne d’abonnement Les 4 stratégies qui fonctionnent pour une campagne d’abonnement. L’abonné se situe en haut de la pyramide CRM du club, juste en-dessous de la case des ambassadeurs, le Graal des communautés de club qu’il convient de

No Comments

Votre avis...